Mots-clefs

, , ,

« L’air est rugueux et cru ;
Un chat près du foyer se pelotonne ;
Et tout à coup au coin du bois résonne,
Monotone et discord,
L’appel tintamarrant des cors
D’automne…. »
Émile Verhaeren

Clic pour agrandir

« Tu pleures sur l’aurore et ses rayons dorés,
Sur tes matins joyeux, riches d’inexploré.
Ils se sont éloignés dans l’océan d’oubli
Embarquant dans leurs flancs tes ardentes folies. »
Bernard SELLIER

Publicités