« Le spleen n’est plus à la mode,

Étiquettes

, , ,

Image associée

 

« N’existe pas sans son contraire qui
lui semble facile à trouver
Le bonheur n’existe que pour plaire, je le veux
Enfin, je commence à douter d’en avoir vraiment rêvé
Est-ce une envie? Parfois, j’me sens obligée… »

« Le spleen n’est plus à la mode,
c’est pas compliqué d’être heureux
Le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué
Le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué d’être
C’est simple, sois juste heureux, si tu l’voulais, tu le s’rais
C’est simple, sois juste heureux, si tu l’voulais, tu le s’rais
C’est simple, sois juste heureux, si tu l’voulais, tu le s’rais »

Publicités

Le sourire du lundi

Étiquettes

, ,

http:_i.huffpost.com_gen_1808259_images_n-LEGUME-MOCHE-628x314

Deux jolies carottes
Se promenaient sans culotte

Le long d’une plage
Devant un public de tous âges

Un monsieur
Curieux ou vicieux ? ? ?

Se dirigea vers elles
Et dit aux demoiselles

Savez-vous jolies carottes
Que vous n’avez point de culotte

Nous savons, mais au littoral
Nous apprécions le bronzage intégral

Le monsieur tourna le dos au demoiselles
Et retourna sous son ombrelle

Le soir venu il revit les jolies carottes
Aussi brunes qu’une crotte

Faut dire que les demoiselles
Etaient grillées jusqu’en dessous des aisselles

C’est ainsi que par la suite
Naquit l’expression « Les carottes sont cuites »
-Dimdamdom-

Suisse – sa carotte est trop grande.

Étiquettes

, , , ,

Un agriculteur suisse a récolté 30 tonnes de carottes.

Mais, problème !,

Aucun distributeur ne veut lui acheter ses légumes..
En moyenne, …..sa carotte et trop grande !

Toutes ne rentrent pas dans les emballages
imposés par la grande distribution.

Chaque jour, des tonnes de carottes sont détruites en Suisse.

Pas à la norme !

Le suisse a donc décidé de les transformer en jus de carotte.

En France aussi les distributeurs imposent
un calibrage pour les fruits et légumes.

Ce sont donc des fruits et légumes moches,
c’est-à-dire avec des défauts mais consommables.

Pas de gaspillage !!!

Chansons de la Grande Guerre

Étiquettes

, ,

«Le Poilu chante pour ne pas penser à son sort,
ne pas penser aux champs de massacre et de douleurs»,
écrit le soldat Claude Parron dans son carnet de guerre de l’année 1915.

Avant la Première Guerre mondiale,
les chansons sont devenues le moyen d’expression le plus populaire,
sortant des cabarets et des cafés-concerts.

Pendant la guerre, des milliers de chansons continuent d’être créées.
Parfois par des vedettes de la musique.
Mais, bien souvent, ce sont les soldats eux-mêmes
qui reprennent et adaptent des refrains en vogue.

VIA

À la fin de la guerre,
un Français sur trois entre 18 et 27 ans est mort.
S’ajoutent les gueules cassées, les veuves, les orphelins.
La chanson se doit de jouer des airs de réconfort.

La pie… qui ne chante pas !

Étiquettes

, , , ,

Clic pour agrandir la photo – Bresse Octobre 2018 –

Madame la Pie, on vous salue.
Ne nous faites pas les mauvais yeux ;
Vous qui voyagez, si bien vêtue
De noir et de blanc, sur les ciels bleus.

Dès que vous marchez sur la laitue,
Tout le paysage est anxieux ;
Madame la Pie, on vous salue.
Ne nous faites pas les mauvais yeux.

Ah ! quand vous parlez, parmi la nue,
Quel sort jetez-vous aux amoureux ?
Est-ce d’aimer moins ? ou d’aimer mieux ?
Et quel est, des deux, celui qui tue…
Madame la Pie, on vous salue !

Rosemonde GÉRARD ROSTAND