« La beauté,

Étiquettes

, , ,

ça ne se mange pas en salade »!!!

« Pour bien assaisonner la salade,

il faut un avare pour le vinaigre,

un juste pour le sel

et un extravagant pour l’huile.….. »

Proverbe italien

« La salade survint. (J’en recommande l’usage à tous ceux qui ont confiance en moi,

la salade rafraîchit sans affaiblir, et conforte sans irriter:

j’ai coutume de dire qu’elle rajeunit.) »

Anthelme Brillat-Savarin

Réédition : cake,marron,noix

Étiquettes

, , , , ,

C’était la première fois que je faisais ce cake…
et bien je vais recommencer….
Par gourmandise…. mais aussi pour finir mon pot de crème de marron !
La belle excuse ! ! !

cake

300 gr de farine
20 g de sucre
4 oeufs
150 gr de beurre
120 gr de crème de marron
5 cl de rhum
40 gr de raisin sec
Une grosse pomme ou deux petites
coupées en dés.
1 paquet de levure
1 pincée de sel
60 gr de noix
100 gr de chocolat blanc
des gouttes de vanille

Faire tremper les raisins et les dés de pommes
dans le rhum avec les gouttes de vanille

Dans une terrine travailler le beurre,le sucre
et la crème de marron

Ajouter les oeufs battus en omelette,la farine,la levure et le sel

Mélanger,incorporer les noix,les raisins,
les dés de pommes et le le rhum .

Mettre la moitié de la préparation dans un autre récipient.

Faire fondre le chocolat blanc
et bien le mélanger à la deuxième préparation.

Verser la pâte dans un moule à cake
la première préparation
et la deuxième pour terminer.

Laisser reposer 30mn environ à température ambiante.

Préchauffer le four th 7(210°)
Cuire 20mn
puis baisser sur th 6 (180°)
et poursuivre la cuisson 20mn….

Pour savoir si votre cake est cuit à point
Piquer une aiguille ou un couteau pointu…
Ceux-ci doivent ressortir « sec »

Laisser tiédir avant de démouler….

Délicieux avec un café… un thé…
et même avec une glace vanille !

tranche

Je chante…..

Étiquettes

, , ,

L’opaline naissante
d’une nuit déjà morte
offerte au passé
les nuits balaieront
les erreurs entassées
dans le bas de nos ventres
à partir de maintenant
je chante

Le brûlant s’est levé
et frappe à la porte
de nos vies en chantier
les zéboueurs zéboueront
nos collectes classées
des trésors qu’on ignore
à partir de maintenant
je chante

A midi c’est l’sandwich
aux terrasses des cafés
sur les champs-épuisés
et plus tard c’est déjà
une histoire encombrée
dans les plis de nos rêves
à partir de maintenant
je chante

A six heures le coiffeur
taillera la colline
c’est du vent de gagné
on boira sans scrupule
pendu au crépuscule
on attend les fantômes
à partir de maintenant
je chante

Les lumières de la ville
caressent les phobies
de nos ombres esseulées
le métropolitain
oubliera c’est certain
les cloportes
à partir de maintenant
je chante

Dans une heure maintenant
on quittera le parking
des frontières tracées
dans le vent qui nous saoule
où l’on aperçoit
les vagues qui nous roulent
puis on s’endormira
comme les autres
à partir de maintenant
je chante
……

La bonne soupe !

Étiquettes

, , ,

@monett

Dans la belle casserole
Les légumes  s’affolent,
Les carottes  bouillonnent
Le beurre fredonne…

Les poireaux  s’effilochent
Le navet se  croit au cinoche….
L’oignon  pleurote
Et l’ail mijote…..

Quand aux patates les yeux ôtés
Sont vite dans la purée…
Au bout d’une heure
Quelle senteur !

Sortez les assiettes !
La bonne soupe est prête !

Fumante,
Ravigotante,
C’est le bon plat d’hiver
Vite ! mettez le couvert !

A table !

@monett