Un jour d’été…..

Mots-clefs

, ,

61850861

« Deux petites notes de musique
Ont plié boutique
Au creux du souv’nir
C’en est fini d’leur tapage
Ell’s tournent la page
Et s’en vont dormir…

Mais un jour sans crier gare
Ell’s vous revienn’nt en mémoire
Un p’tit air galvaudé
Dans les rues de l’été…. »
(d’aprèa Y..Montand)

14529565917_f18e4c042d_z

« Souviens-toi, c’était un jeudi
Souviens-toi, on avait suivi
Le chemin de la vie…
C’était il était une fois nous deux….
Souviens-toi, c’était le grand jour
Le grand pas vers l’inconnu……
C’était nous deux il était une fois… »
(d’après Joe Dassin)

Tartare de Bar au gingembre

Mots-clefs

,

Photo Wikipédia

Description de cette image, également commentée ci-après

Pour 4 personnes :

Un bar sauvage de 850 gr.
2 citrons verts
2 cm de gingembre frais
1 cuillère à café de fleur de sel
1 pincée de mélange « 5 baies » ou simplement du poivre
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
4 beau radis rouge
Coriandre

Avant la recette, mettre le Bar au frais pendant une bonne heure.

La marinade

Dans un saladier pressez un citron et demi.
Avec le demi citron restant, enlevez la peau et coupez en fine brunoise
Coupez le gingembre en brunoise fine
Ajoutez les épices et l’huile dans le saladier.
Pour ceux qui aiment,
vous pouvez ajouter une pincée de coriandre finement hachée
(pas trop pour ne pas couvrir le goût du Bar)

Réservez au frais

Le tartare.

Levez le bar en filet.
Regardez à ne laissez aucune arrête.
(Sinon demandez à votre poissonnier)
Coupez votre Bar en petit carré de 1 cm de côté.

Incorporez le tartare à votre marinade.

Réservez 15 minutes au frais
(couvert d’un film plastique)

Avec un emporte-pièce de 10 cm de diamètre.
Remplir l’emporte-pièce et tassez légèrement.
Coupez les radis en fines lamelles.

Disposez les lamelles de radis autour du tartare.
Mettez une feuille de coriandre en décor sur le tartare.

A servir rapidement et bien frais.


Nantes,canicule, Vive les jupes !

Mots-clefs

, , , ,

Canicule: à Nantes, des chauffeurs de bus viennent travailler en... jupe

Avec les températures caniculaires, les conducteurs CFDT de la SEMITAN
à Nantes, sont de nouveau montés au créneau pour réclamer le droit de pouvoir travailler en bermuda ou pantacourt ce qui n’est pas autorisé par la direction.
Pour protester, une demi-douzaine de conducteurs de ce syndicat sont venus travailler ce mardi midi en jupe……

Et pourquoi pas ?