Blackbird-on-my-applefeeder-jpg

 

Février

 

Aux pans du ciel l’hiver drape un nouveau décor ;
Au firmament l’azur de tons roses s’allume ;
Sur nos trottoirs un vent plus doux enfle la plume
Des petits moineaux gris qu’on y retrouve encor.

 

Maint coup sec retentit dans la forêt qui dort ;
Et, dans les ravins creux qui s’emplissent de brume,
Aux franges du brouillard malsain qui nous enrhume
L’Orient plus vermeil met une épingle d’or.

 

Folâtre, et secouant sa clochette argentine,
Le bruyant Carnaval fait sonner sa bottine
Sur le plancher rustique ou le tapis soyeux ;

 

Le spleen chassé s’en va chercher d’autres victimes ;
La gaîté vient s’asseoir à nos cercles intimes…
C’est le mois le plus court : passons-le plus joyeux

 

    Louis-Honoré FRÉCHETTE   (1839-1908)

 

220px-Louis-Honore_Frechette.jpg

 Photo : Wikipédia


Avocat consacré chantre national au Canada français

à cause de son oeuvre poétique importante,

Fréchette a publié plusieurs recueils de poésie.

Mes loisirs, publié en 1863, est le premier recueil

de poésie lyrique publié au Québec.

Anticlérical, il s’attire les foudres des censeurs

et il éprouvera des difficultés à certains moments de sa vie:

peu de succès comme avocat et faillite des deux journaux

qu’il fonde avec son frère.

Il s’exile donc à Chicago pendant cinq ans.

Il revient à la poésie en 1877, puis son recueil

Les Fleurs boréales remporte un prix important à l’Académie française

en 1880.

La légende d’un peuple est publiée à Paris en 1887,

et c’est la gloire pour Fréchette.

On dit souvent qu’il est le plus important poète avant Nelligan.

 

 

 

Publicités