Étiquettes

, , , ,

bernard pivot
‏ @bernardpivot1

D’où des adieux déchirants.
Le fils: Non, Papa, ne pars pas !
Le père: Si, mon fils, il le faut, l’heure est venue.
Le fils: J’ai encore besoin de toi.
Le père: Lyon a plus besoin de moi !
Le fils : Cruel !
Le père:  Non, Lyonnais d’abord. Adieu.
07:48 – 3 oct. 2018

Publicités