Mots-clefs

, ,

 

« C’est l’espérance folle
qui nous console
de tomber du nid
Et qui demain prépare
pour nos guitares
d’autres harmonies

S’élève l’espérance
dans le silence
soudain de la nuit
Et les matins qui chantent
déjà enchantent
nos soirs d’aujourd’hui…

lili

Viens, c’est la fête en semaine, viens
Je t’attends ! Tu le sais, plus rien
Plus rien ne nous sépare, viens
Viens, si les larmes t’ont fait du bien
Ce sourire est déjà le lien
Avec les beaux jours qui viennent,
reviennent..

C’est l’espérance folle
qui carambole
et tombe du temps
Je vois dans chaque pierre
cette lumière de nos coeurs battants
La mort, c’est une blague
la même vague nous baigne toujours
Et cet oiseau qui passe
porte la trace d’étranges amours

oiseau

C’est l’espérance folle
qui danse et vole
au-dessus des toits
Des maisons et des places
la terre est basse,
je vole avec toi
Tout est gagné d’avance
je recommence,
je grimpe pieds nus
Aux sommets des montagnes
mâts de cocagne
des cieux inconnus….. »

Guy Béart

Publicités