Mots-clefs

‘Le soir s’étend au-dessus de la rivière comme une douce chanson,
L’usine s’illumine de lointains éclairs de chaleur,
Quelque part, un train roule avec des points de feu,
Quelque part, sous un sorbier, des garçons m’attendent.
Oh, sorbier frisé aux fleurs blanches,
Oh, sorbier, petit sorbier, pourquoi es-tu triste ? ‘


Chanson de 1950 par le Chœur de l’Oural (film de 1969)

Publicités