Mots-clefs

, ,

BONNE ANNEE 2013

Coucou les zamis,
Voici des voeux à la manière de la Mère Cottivet…

Vous savez la copine de Guignol qui habitait au 99, « cent moins n’un » de la Montée de la Grande Côte, et qui disait : » En
descendant montez donc, vous verrez le petit comme il est grand ».
« Chenuses Fenottes et Bons Gones
Ouh là là, déjà 1 an de passé depuis l’année dernière !
Tout par un coup, on réalise qu’on a pris un an de plus !
On est si tellement embringué dans un tourbillon politico-merdiatique et dans une révolution informatico-technologique qui nous bourre le coqueluchon et nous
petafine l’esprit, que s’est rien d’y croire. Pensez voir !
Vous avez encore les quinquets tout enrluminés par les luminions du 8 décembre (pour les ceusses bien sûr qui sont de Lyon).
Mais mâtenant y faut s’en retourner sur terre dans notre monde tout désampillé.
La France, du depuis c’t année, roule à gauche ce qui crée si tant de carambouilllages à droite que le peuple, il est tout détrancané et ne sait plus bien où y va

– la Duflot qui réquisitionne le clergé,
– le Montebourdes qui fait fuir les étrangers qui veulent nous donner leurs escalins,
– l’Ayrault qui fait débagager les moyennés et les jeunes à l’estranger.
Y aura à cha peu plus que les bourdins en France.
– Le Cahussac qui remplit le tonneau des Danaïdes de l’Etat avec des impôts qui ne décessent d’augmenter (c’est fou comme ces grands gognants se triturent le
cotivet pour décaisser les derniers picaillons à ceux qui ont encore un peu de quoi),
– le Fillon et le Copé qui se marpaillent comme des chiffonniers en emboconnant tout le monde…
Et nos gamins… ça fait regret de les voir pitrogner leur aïpad ou leur aïfone quand y sont pas dans le cloud !
Je ne vous causerai pas de la montée du bio qui va faire défunter nos mâchons. Exceteri excétera…
J’arrête là pour ne pas vous tourner les sanques car 2013 pointe son nez, heureux que la fin du monde rebriquée pour le 22 décembre ne nous ait pas tous
écramaillés.
Comme donc on est encore sur terre le 23, tachez moyen de prendre le parti d’en rire à gorge d’employé sans vous déponteler la ganache et de profiter de la vie à
pleines dents.
Comme de bien s’accorde, pour éviter d’avoir la vasivite, d’avoir votre embuni tout trifouillé, votre estome tout bouligué et les boyes qui remontent au gosier
pendant les fêtes, je vous conseille de faire une cure d’huile de ricin avant les 2 réveillons que je vous souhaite festifs.
Tout de collagne avec ma fenotte la Mathilde et mon gone le Sebastien nous vous souhaitons un cuchon de bons voeux pour 2013 : plein de bonheur avec des pécuniaux à
regonfle.
Restez tati et gardez vos formes. Prenez les choses en bonne part et sans barguiner pour trabouler cette nouvelle année dans de bonnes dispositions.
Nous vous faisons peter la miaille et à la revoyure mes belins. »
Plein de bisous à partager avec tous ceux que vous aimez.

 

Publicités