Mots-clefs

Ce n’est pas la douleur dont ont peur aujourd’hui

ceux qui doivent subir une opération chirurgicale

mais le risque de ne pas se réveiller…….

C’est ce que je ressens chaque fois que je dois subir

une intervention, même petite…

Un article paru récemment dans mon journal m’a rassuré…

un peu…….

Il disait qu’une étude réalisée en 2010 montrait

que 70% des patients opérés étaient très angoissés

avant d’être endormis.

La mortalité est pourtant devenue exceptionnelle.

Pour 100.000 anesthésies générales,

on déplorait 40 décès dans les années 1950,

10 dans les années 1990 et un seul aujourd’hui.

Un risque qui n’en est pas moins perçu comme inacceptable.

On estime en France

qu’une cinquantaine de décès

directement liés à l’anesthésie surviennent chaque année.

Voici les étapes de la découverte !

1802

Le chimiste anglais Davy lance l’idée d’utiliser le gaz hilarant en chirurgie

1842

Long opère sans en parler plusieurs patients ayant respiré de l’éther.

1844

Dans le New Hampshire, le Dr Smille teste un mélange d’opium et d’éther.

1845

Echec du gaz hilarant proposé par Wells pour une opération à Boston

1846

Warren réussit une opération sous éther administré par Morton.

Depuis, l’anesthésie ne cesse pas de s’améliorer….

Alors, essayons de ne plus avoir peur….

et pour ceux qui, comme moi, dont la peur se transforme en phobie,

combattons là !

 
 

 

Publicités