Mots-clefs

,

Pour rendre hommage à la composition de Leroy Anderson,

La Machine à écrire,

un humoriste-musicien s’est installé

au milieu d’un orchestre philharmonique avec la sienne.

Cette représentation incroyable alliait la musique classique

à l’humour décalé du comique-musicien.

Le résultat est totalement fascinant

et offre un vrai moment de légèreté au cours de la représentation

Ce  sketch réalisé avec une véritable machine à écrire

permet notamment d’élever cet appareil de secrétariat

au statut d’instrument de musique.

Publicités