IM 16328

 

Sa très gracieuse Majesté Britannique

a convoqué le colonel des Welsh Guards,

chef de corps du Cinquième Régiment
des Royal Foot Guards

– vous savez bien : ces fameux gardes à tunique rouge
et bonnet à poils d’ours (bonnet emprunté d’ailleurs

aux grenadiers de la Garde impériale de Napoléon)

qui, lors de leurs factions devant le Palais

étonnent toujours
les foules par leur immobilité de statue

et leur impassibilité à toute épreuve…

Sa Majesté signale en effet que, jetant, par hasard, un coup d’œil

par une fenêtre du Palais, elle a constaté qu’une sentinelle

s’enfuyait à toutes jambes en hurlant :


« Nooooooooooooooo ! ».


Après s’être enquis de l’identité du garde ayant perpétré

ce crime de lèse-majesté,
il convoque le coupable et le somme de s’expliquer.

   —   Eh bien, Mon Colonel, lorsque le premier écureuil a grimpé à l’intérieur de la
         jambe gauche de mon pantalon, je suis resté impassible.


         Lorsque le deuxième écureuil a fait de même à l’intérieur de la jambe droite,
         je n’ai toujours pas bronché.


         Là où j’ai craqué, c’est lorsque la première bestiole

        a demandé à son congénère :
         « On les garde pour cet hiver ou on les mange tout de suite ?

 


 

Partager l’article !
 
Scandale à Buckingham Palace…:

 

Sa très gracieuse Majesté Britannique

a convoqué le colonel des Welsh …

Publicités