u14194231.jpg

 

Ginette et Robert célèbrent cette année

 leurs 55 ans de mariage.

 

Ginette et Robert ont traversé côte à côte la vie,

avec ses heurts et ses  malheurs,

ses joies et ses stupeurs.

 

Au terme, ou presque, de cette vie commune,

lorsqu’on  n’a plus rien à se dire,

plus rien à se mentir, à se cacher,

il est bon, parfois  de faire le point.

 

 Un soir, Robert, prend la parole :

 

« Je vais te poser la question la plus sérieuse

que je n’ai jamais osé te poser.

Ginette, est-ce qu’en 55 ans,

tu m’as trompé ? »

 

 Ginette lève ses yeux au-dessus de ses lunettes,

 le regard est droit, clair, malgré l’âge, direct.

Aucun tremblement dans la voix,

aucune hésitation,

 

 « Oui.Robert, oui, je t’ai trompé.

 

 – Quoi ?

 

 – Oui, je t’ai trompé, trois fois.

 

– Quoi ? Trois fois ?

 

 – Oui, trois fois.

 Par amour.

 

Souviens-toi, Robert, quand tu as fait faillite

et que l’huissier est venu nous saisir.

Tu ne t’es jamais étonné qu’il soit reparti sans rien noter,

sans rien emporter ?

 

 – Nooooooon ? Ne me dis  pas ! l’HUISSIER !

 

– Oui, Robert, l’huissier, par amour, pour toi.

 

 – Oh ma Ginette !

 Robert ouvre tout grand ses bras

et serre Ginette sur son cœur.

L’émotion le submerge.

 

 « Et la deuxième fois ? »

 

« Eh bien,Robert, quand tu as demandé un prêt à la banque, et que… »

 

 « Quoi ? Le banquier ? »

  Non !!! »

 

  « Si, Robert par amour,

et tu ne t’es jamais étonné d’avoir eu ce prêt  si facilement ? »

 

  « Oh  ma Ginette ! »

 A nouveau, Robert serre Ginette sur son cœur

et balbutie sa tendresse,

tout humble, tout bouleversé.

 

 « Et la troisième fois,

ma Ginette, la troisième fois, dis ! »

 

 « Eh bien tu sais Robert, quand tu as posé ta candidature

comme Président des Lion’s,

souviens toi, Roger,

il te manquait quarante voix…… »

 

IM 16328

 

Publicités