Étiquettes

,

La Fondation de France lance jeudi une campagne
contre « la violence éducative ordinaire ».

Selon un sondage de 2009,
45% des Français voient la fessée comme un outil d’éducation,
alors que 52% pensent que c’est un geste à éviter.

De leur côté, les spécialistes, pédopsychiatres et pédiatres, sont formels :
cette punition physique ne sert à rien, pas plus que la gifle.

S’appuyant sur ces conclusions, la Fondation de France lance une campagne
télé et Internet contre « la violence éducative ordinaire ».

L’association diffusera à parti de jeudi sur Internet et à la télévision
un clip de sensibilisation, qui va plus loin que la simple fessée.

On y voit une petite fille recevoir une claque de sa mère
après avoir renversé son jus d’orange à l’heure du goûter.

La grand-mère, elle aussi présente, s’approche alors de la mère, sa fille,
et lui demande pardon comme si elle lui avait elle-même porté le coup.

Un slogan apparaît alors : « des parents qui battent ont souvent été battus ».

 
Publicités