Mots-clefs

,

Connaissez-vous cette gourmandise ?

PROD_PHOTO1_9482_1183988945.jpg

Si le nom de Coucougnettes évoque aujourd’hui les choses de la vie,

faire une coucougne signifie câliner, cajoler, caresser, chouchouter,

en deux mots coucougner…. c’est offrir un peu d’amour.

 

Les « Coucougnettes » les plus célèbres sont sans aucun doute

celles du bon roi Henri IV surnommé le Vert Galant

à qui les historiens attribuent 57 maîtresses…..

 

Selon les générations et l’éducation de chacun,

les « Coucougnettes » reçurent divers noms de baptème.

 

Si les bourgeois les appellent les « choses de la vie »,

les précieuses ou les bourses,….

 

les hommes de science les nomment parties génitales,

testicules ou organes reproducteurs…..

 

Pour les maîtres queux se sera les « rognons »

et pour le français moyen, « les Joyeuses, Valseuses, Boboles,

Baloches, rouflaquettes, roupettes ou autres roubignolles. ..

 

Mais la grande majorité des gens les appellent par leur nom

et ne souhaitent pas qu’on les leur casse

et nombreux aimeraient les avoir en OR……

 

N_PROD_PHOTO1_1040_1180107757.jpg

Les coucougnettes du Vert Galant ,Spécialité de Pau,
sont un hommage gourmand et polisson au bon roi Henri IV

à qui les historiens attribuent 57 maîtresses et 24 enfants.

 

Les Coucougnettes ne se sucent pas,

elles se croquent pour en recueillir tout l’amour

et tomber sous le charmedes saveurs.

 
coucou10.jpg

C’est une amande grillée chocolatée

enrobée de pâte d’amande aromatisée à la framboise,

gingembre et armagnac, puis candie au sucre de canne blanc.
Les Coucougnettes ont reçu le prix de Meilleur Bonbon de France

au Salon Intersuc en 1999.

 

A CONSOMMER AVEC HUMOUR ET SANS MODERATION I

Quelques vers béarnais, que je trouve très amusant,

et que l’on retrouve sur les paquets de Coucougnettes.

 
imp_photo_1040_1194873072.jpg

Les femmes en ont parfois
Bien qu’elles n’en possèdent
Et toutes, je le crois,
N’ont guère besoin d’aide
Pour cueillir de leurs doigts
Ces deux choses précieuses !

Les hommes en ont bien deux
Pour qu’elles soient radieuses,
Préférant perdre cheveux
Plutôt que ces joyeuses,
Saluant de leurs vœux
De folles gaudrioles !

Tintez, sautez, valsez
Petites roubignolles,
Câlinez, cajolez
Après la farandole,
Chouchoutez, caressez,
Vertueuses roupettes !

Du noble Vert-Galant,
Le symbole vous êtes,
Soyez à chaque instant,
Célèbres coucougnettes,
Aux lèvres des amants
Un délice d’amour !

« L’Autre Vert-Galant »
Poète Béarnais

 
 

 

Publicités