Étiquettes

, ,

glisse


Ils glissent, ils glissent…. les mots….

Ces mots qui, au gré des modes ou selon l’air du temps,
n’ont pas disparu…
mais ont tout doucement laissé glisser leur sens
pour s’adapter au parler quotidien…..

Ainsi « tuyau » ,
cet élément d’un conduit utilisé pour la circulation d’un produit,
devient un renseignement confidentiel…

Et son ami « tube », conçu pour conserver ,
est associé à des succès éphémères
qui résonnent bruyamment
et ne sont pas murmurés dans le « tuyau » de l’oreille.

Un « joint » par exemple, si discret,
qu’on ne s’aperçoit pas toujours qu’il devrait être changé,
lorsqu’on le trouve… et bien c’est la meilleure
manière de résoudre son problème !
Il devient sordide et est au premier rang des accusés
lorsqu’on parle de toxicomanie,
entraînant avec lui « herbe » .
On aimait s’y rouler….
maintenant on la roule pour justement faire des « joints » !
Stupéfiant , non ?

Et le « tube » est mis sur une « cassette »,
un truc en plastique et ruban qu’on bobine,
qu’Harpagon ne voudrait même plus….

Tiens ! même « bobine », ce petit cylindre de bois,
de métal ou de matière plastique, devient un visage drôle !

Et ces mots transformés en insultes ?

« Boudin », ce mets si délicieux, noir sur son lit de pommes
ou blanc, truffé et garni de morilles,
se retrouve pour désigner une fille peu gâtée par la nature
et dont personne ne veut…..

Que dire de ce dessert souvent à la crème : « tarte »,
une sotte …. ou une claque ?

de « poire » , parfois si juteuse,
qui plus elle est « bonne » plus elle est niaise !

Et la « daube » qu’on fait mijoter avec délices,
devient un travail de cochon !
L' »asperge » qui abandonne sa sauce mousseline
pour devenir une grande « perche » !

Tiens, je tends la « perche »…
pour que vous constatiez que les animaux sont encore plus mal lotis…

Emprisonnée sur une carte, « puce » ne peut plus sauter
et « souris » déplore que les ordinateurs si perfectionnés
ne distribuent aucun petit morceau de gruyère !

« chameau » perd ses deux bosses pour vous asséner
que vous êtes désagréable, même acariâtre !

Petite bête de la campagne ou posé sur la table de toilette,
« Blaireau » n’est pas content de passer pour un imbécile !

Et le « rasoir » ? Ca devient franchement « rasoir » !

Et je ne vous parle pas de la petite « crevette »
qui sourit aux anges dans son berceau
et de « taupe » qui a quitté son trou
pour devenir vieille, derrière le bureau des impôts !

Si vous voulez, vous pouvez continuer…..
la liste est longue….

Si vous abandonnez le beurre, la confiture ou le miel,
vous pourrez faire une « tartine ».
Mais ne faîtes pas une « parabole »
vous en avez sûrement une sur le toit.de votre maison…..
ou sur votre balcon !

Avez-vous vraiment perdu votre « latin » ?
pourtant « latin » est encore en cuisine
et « latin » est encore en quartier à Paris sur la rive gauche de la Seine…
et « latin » est l’Italien … etc… etc….

Je pourrais ajouter à « perche » et « asperge »,
celle qui a un long cou « girafe »
qui a tout d’une grande mais n’en sort pas grandie….

Quant à « bringue » loin de faire bombance,
se retrouve aussi grande « bringue » dégingandée…

Quant à « chou » cabus, pommé, vert ou en fleur…
à la crême…..
« chou » nous régale… et certains ici sont « chou » !

« Baba » est toujours imbibé de rhum,
mais sommes-nous toujours « baba » cool ?

En tout cas je reste « baba » !

@monett